Dans un communiqué de presse diffusé ce 22 août 2016, l’APCA (Assemblée permanente des chambres d’agriculture) estime que « cette année 2016 est en train de s’inscrire dans les mémoires collectives comme celle d’une triple crise pour l’agriculture française. Les répercussions économiques, sociales et humaines ne doivent pas en être sous estimées ! »

Les chambres d’agricultures rappellent que « la crise céréalière s’ajoute aux crises structurelles que connaissent les filières bovines, porcines et laitières fragilisant de manière durable le tissu des exploitations agricoles de France. Par ailleurs, de nouveaux foyers d’Influenza aviaire se sont déclarés, notamment dans le Sud-Ouest, élément supplémentaire dans cette crise. »