Dans le cadre du plan de relance, quelque 750 milliards d’euros sont promis aux États membres, mais le déblocage des fonds doit suivre quelques étapes obligatoires… Pour financer ce plan, la Commission devra faire des emprunts au nom de l’Union européenne (UE). Et pour rendre cet emprunt (et son remboursement) possible, il est nécessaire de modifier le cadre relatif aux « ressources propres » de l’UE, c’est-à...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
16%

Vous avez parcouru 16% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !