Entre 3 400 euros pour la Croatie et 69 600 euros pour les Pays-Bas. C’est la large fourchette du prix d’un hectare de terres libres en Europe. Les derniers chiffres publiés par Eurostat, l’office de la statistique de l’Union européenne, montrent toujours une forte disparité dans le prix du foncier dans les différents États membres de l’Union européenne.

>Recherchez le prix des terres 2021 de votre commune

Comme les années précédentes, c’est aux Pays-Bas que le prix du foncier est le plus élevé, en moyenne en 2019, un hectare libre s’est vendu 69 600 €. La France est loin d’atteindre ce record avec un prix moyen du foncier libre de 6 080 € par hectare en 2020.

Pour chaque pays, le prix moyen d’un hectare de terres libres pour 2020. Les données pour le Danemark, l’Italie, le Luxembourg et les Pays-Bas sont les derniers chiffres connus, soit ceux de 2019. © GFA, d’après Eurostat

Les pays de l’Est sont ceux qui ont les prix du foncier les plus faibles : Croatie (3 440 €/ha), Estonie (3 772 €/ha), Slovaquie (3 984 €/ha), Lituanie (4 127 €/ha), Lettonie (4 182 €/ha).

Plusieurs explications

Plusieurs facteurs expliquent ces disparités de prix, selon Eurostat : des facteurs nationaux comme la réglementation foncière, des facteurs régionaux tels que le climat, la proximité des réseaux routiers, des facteurs liés aux petites régions agricoles comme la qualité des sols, la pente, ou encore la présence de drainage. Un autre point important qui influence l’évolution des prix est la situation du marché et l’évolution de l’offre et de la demande.

> À lire aussi : Valeur : le prix des terres par région agricole en 2020 (25/06/2021)

Marie Salset