Claude Cochonneau, président de l’APCA, et Jean Rigaut, président de l’ADCF, fédérant 1 000 intercommunalités, ont défini leur « programme de travail commun » dans une convention signée le 6 novembre.

Des relations avec la profession agricole « de plus en plus denses »

Les deux organismes souhaitent « accompagner le dialogue territorial qui s’impose entre élus et producteurs », selon un communiqué. Reconnaissant qu’au sein des communautés et des métropoles, « les relations avec la profession agricole sont de plus en plus denses, mais encore inégales », l’APCA et l’ADCF entendent faire évoluer leurs pratiques pour « ré-ancrer solidement les productions agricoles dans le territoire ».

Les deux structures veulent travailler ensemble pour « la préservation des terres agricoles, la promotion de l’alimentation locale ainsi qu’à la promotion de l’alimentation locale à travers les projets alimentaires territoriaux (PAT).

Alexis Marcotte