Miimosa, plateforme de financement participatif, a accompagné depuis 2015 environ 5 000 projets agricoles. Aujourd’hui, l’entreprise lance le premier fonds de dette européen destiné au financement de la transition agricole et alimentaire.

Déjà 30 millions d’euros récoltés

Alors que le fonds – intitulé Miimosa transition #1 — vise 50 à 60 millions d’euros, trente millions auraient d’ores et déjà été récoltés par Miimosa grâce à plusieurs souscripteurs tels que le Fonds européen d’investissement, Carrefour, l’Ademe, Groupama Méditerranée, ou la Fondation Daniel et Nina Carasso, indique Miimosa.

« Le fonds interviendra, aux côtés des particuliers, auprès de toutes les collectes supérieures à 100 000 euros, indique l’entreprise de financement participatif. Tous les dossiers sélectionnés par les équipes de Miimosa auront fait l’objet d’une analyse financière et extra-financière propriétaire et robuste. »

Onze finalités d’orientation

La plateforme de crowdfunding annonce vouloir orienter sa stratégie d’investissement vers onze finalités : « contribuer à la sécurité et à la souveraineté alimentaire, assurer la santé humaine, lutter contre le changement climatique et s’adapter, préserver et produire de la biodiversité, préserver les ressources naturelles, produire des énergies renouvelables, lutter contre le gaspillage et gérer les déchets, assurer le bien-être animal, contribuer à l’emploi et au développement territorial, offrir des conditions de travail et un niveau de vie décents, contribuer à la cohésion sociale. »

Alessandra Gambarini