« Les agriculteurs doivent repenser le modèle agricole. La Pac, l’État et les banques ne peuvent pas tout financer, analyse Florian Breton, fondateur de Miimosa, lors de la présentation de la nouvelle offre Miimosa transition, le 29 janvier 2019. L’élargissement de notre gamme de financements permet d’apporter des solutions adaptées à toutes les tailles et typologies de projets. »

Deux nouveaux types de financement

La start-up propose deux nouveaux types de financement en partenariat avec cinq acteurs de l’agroalimentaire : Danone, Herta, Carrefour, Herta, le groupe D’Aucy et les Paysans de Rougeline. Les projets doivent s’inscrire dans une démarche d’agroécologie, agriculture biologique, agriculture de conservation, agroforesterie, bientraitance animale, élevage de plein air, énergies renouvelables.

« Notre objectif est de mobiliser 100 millions d’euros pour la transition agricole et nos partenaires se sont engagés à participer à hauteur de 10 millions d’euros », déclare Florian Breton.

Agrément de l’AMF

Miimosa a obtenu son agrément auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF) pour permettre aux citoyens mais aussi aux personnes morales, telles que les entreprises de l’agroalimentaire ou les coopératives, d’investir dans les projets d’exploitations engagées dans la transition agricole.

La plateforme propose un prêt participatif amortissable sur cinq ans au maximum ou le financement d’obligations simples (sans entrer au capital de l’exploitation), pour des montants allant de 50 000 à 1 million d’euros.

Marie Salset