La Commission européenne et la Banque européenne d’investissement (BEI) ont annoncé ce lundi 29 avril 2019 un programme de prêts de près de deux milliards d’euros pour l’agriculture et la bioéconomie, avec un « soutien particulier pour les jeunes agriculteurs ». En effet, la BEI note que « les entreprises agricoles ont moins de succès dans leurs demandes de financement que les PME d’autres secteurs et sont plus susceptibles de voir leurs demandes de prêts directement rejetées par les banques ». Les jeunes sont les plus mal lotis : « En 2017, 27 % des demandes de prêt adressées aux banques par des jeunes agriculteurs de l’UE ont été rejetées, contre 9 % seulement pour les autres exploitations », indique la Commission européenne.

10 % de l’enveloppe pour les jeunes

C’est un programme de prêt d’un milliard d’euros qui a été débloqué par la BEI, et qui sera acheminé par des banques partenaires censées contribuer à la hauteur du montant engagé par la BEI, soit 2 milliards d’euros au total. Les prêts du programme auront « entre autres des taux d’intérêt plus bas et une plus longue période de remboursement », indique la BEI.

Si les jeunes agriculteurs sont annoncés comme étant une « priorité », l’engagement des institutions ne consiste qu’à leur réserver « au moins 10 % » d’un « prêt-programme de 700 millions d’euros en faveur des petites et moyennes entreprises agricoles », qui sera géré par des banques locales et des sociétés de crédit-bail actives dans toute l’Union européenne.

La BEI ajoute que cette initiative sera « complétée par deux prêts pilotes, le premier d’un montant de 75 millions d’euros à destination exclusive des jeunes agriculteurs et l’autre d’un montant de 200 millions d’euros à l’appui de l’agriculture et de l’atténuation des effets des changements climatiques ».

B. Lafeuille