« On fait ça pour aider les agriculteurs, explique Philippe Gabon, l’un des gérants du magasin Intermarché qui a lancé l’appel aux producteurs de sa région. Ils ont du mal à écouler leur stock et connaissent des problèmes de transport et de main-d’œuvre. Nous, on n’a pas vraiment de soucis d’approvisionnement, mais on ne travaille maintenant plus qu’avec des producteurs français. »...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
24%

Vous avez parcouru 24% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !