À chaque étape de votre vie familiale, ou de celle des salariés agricoles, il est possible d’obtenir des aides sociales. Et pourtant, il arrive qu’on ne les demande pas. Le non-recours aux prestations sociales n’est pas spécifique au monde agricole : sans pouvoir véritablement le chiffrer, un rapport de la direction de la recherche du ministère de la Santé, publié en juin 2020, estime le phénomène « loin d’être marginal ».

Un rapport parlementaire de 2016 évoquait un taux de non-recours de 68 % au RSA activité. Et surtout, ce constat est un échec des politiques publiques. Une des explications fréquemment évoquées à ce non-recours réside dans la complexité des dispositifs et leur méconnaissance.

Voici quatre aides instruites par la Mutualité sociale agricole (MSA) qui peuvent être utiles tout au long de la vie.

  1. Vous déménagez

    Les familles assurées au régime agricole peuvent bénéficier d’une allocation logement leur permettant de réduire le montant de leur loyer. Depuis janvier, les aides au logement sont calculées avec les revenus des douze derniers mois et actualisées tous les trois mois. En cas de déménagement, les familles ayant trois enfants ou plus peuvent demander la prime de déménagement pour financer une partie des frais.

    Par ailleurs, les jeunes salariés agricoles peuvent bénéficier d’une autre aide, fournie par Action Logement, de 1 000 euros pour déménager à proximité de leur emploi.

    > À lire aussi : Mille euros pour les salariés agricoles entrant dans l’emploi (27/07/2021)

  2. Vous attendez un enfant

    En déclarant leur grossesse à la MSA avant la fin du troisième mois, les assurées du régime agricole qui attendent un enfant peuvent prétendre à la prestation d’accueil du jeune enfant (Paje). Cette déclaration prénatale facilitera la prise en charge de leurs soins et leur permettra de bénéficier de conseils de santé.

  3. Vous vous séparez

    Les personnes concernées par une séparation sont invitées à prévenir la MSA de leur changement de situation et mettre à jour leurs informations personnelles depuis leur espace privé sur le site de leur caisse locale de MSA. Ainsi, elles pourront bénéficier d’un « Rendez-vous prestations », un moment d’échange individuel avec un conseiller de la MSA pour vérifier qu’elles disposent bien de l’ensemble des aides auxquelles elles ont droit, que ce soit pour le budget, le logement, la santé ou encore la garde des enfants.

  4. Vous êtes veuf ou veuve

    Les personnes confrontées à la perte de l’un de leurs proches affiliés à la MSA sont accompagnées confidentiellement par les travailleurs sociaux et les conseillers de la MSA. Les plus de 55 ans ayant perdu leur conjoint peuvent prétendre à l’allocation de veuvage ou à la retraite de réversion.

    > À lire aussi : Les députés votent une hausse des petites retraites des agricultrices (18/06/2021)

Eric Young