Durant les six premiers mois de 2020, les exportations comme les importations ont augmenté au sein de l’Union européenne par rapport à la même période de l’année 2019. Les échanges ont ainsi atteint les 152,9 milliards d’euros, soit 2,6 % de plus que l’année précédente, révèle un rapport de la Commission européenne publié le 16 octobre 2020.

Les exportations, d’une valeur de 90,2 milliards d’euros, sont en hausse de 2,7 %. C’est plus que les importations, dont l’augmentation s’élève à 2,4 %, pour atteindre les 62,7 milliards d’euros.

Franc succès pour le porc, les céréales et les produits laitiers

La hausse des exportations a été soutenue par les ventes vers la Chine qui ont gagné 36 %, notamment grâce au bond des exportations de viande de porc (+200 %). Les ventes de céréales et de produits laitiers à destination de l’Arabie Saoudite, du Maroc et de l’Algérie ont-elles aussi augmenté avec respectivement +29, +37 et +31 %.

Les exportations de l’Union européenne ont augmenté de 2,7 % sur la première moitié de 2020 par rapport à la même période en 2019. © Commission européenne

En revanche, les exportations vers les États-Unis, Hong Kong et Singapour sont en baisse sur cette même période, avec respectivement – 4, – 17 et – 23 %. En cause, le repli des ventes de vins et de spiritueux qui se poursuit. Jus de fruits, bière et fromage enregistrent aussi des baisses relativement importantes aux États-Unis.

Fruits, huile de palme et oléagineux font grimper les achats

Les importations ont, elles aussi, progressé sur le premier semestre de 2020. En particulier celles des fruits tropicaux (+12 %), de l’huile de palme (+19 %) et des oléagineux (à l’exception du soja) avec +27 %, participant à la hausse des échanges de l’Union européenne.

Les importations de l’Union européenne ont augmenté de 2,4 % sur la première moitié de 2020 par rapport à la même période en 2019. © Commission européenne

Les importations de viande bovine, de tourteaux, de liqueurs et spiritueux et de tabac ont eu moins de succès sur la première moitié de l’année 2020, avec des baisses respectives de 19, 8, 18 et 15 %.

Raphaëlle Borget

Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé et le maïs en hausse sur le marché européen

Les prix du blé et du maïs étaient en hausse vendredi 22 octobre 2021 dans l’après-midi sur le marché européen, dans un contexte général très tendu et alors que la Banque mondiale n’attend pas d’accalmie sur les coûts de l’énergie avant le second semestre de 2022.