Les Pays-Bas restent le deuxième exportateur de ce type de produits au monde. Sur l’année, ils ont exporté pour 85 milliards d’euros de produits agricoles et pour près de 9 milliards d’euros de « matériaux, connaissances et technologies » liées à l’agriculture, précise le ministère néerlandais dans un communiqué, basé sur des chiffres de l’Office des statistiques (CBS).

Ce petit pays de 17 millions d’habitants reste donc le premier exportateur européen de produits agricoles et le deuxième au monde, derrière les États-Unis, s’est félicité le ministère, en s’appuyant sur des chiffres des Nations unies. Derrière ces deux pays, suivent l’Allemagne, le Brésil et la Chine.

« Une agriculture avec un meilleur rendement »

« Nous n’avons pas énormément d’espace disponible aux Pays-Bas, a expliqué Caspar Itz, un porte-parole du ministère. Nous avons dû donc énormément investir dans l’innovation et la recherche pour établir une agriculture avec un meilleur rendement. Ce sont ces connaissances que nous partageons aujourd’hui », évoquant notamment des serres réduisant l’utilisation de l’eau, des systèmes s’appuyant sur les GPS et les drones ou des machines spécialisées.

Le « Fabriqué aux Pays-Bas » n’est « plus juste synonyme de belles tulipes et de bon fromage », commente le secrétaire d’État à l’Agriculture, Martijn van Dam, cité dans le communiqué, soulignant que les exportations de produits agricoles représentent 19,9 % des exportations totales du pays. Sur les 85 milliards d’euros, environ un quart est des exportations secondaires : des produits agricoles importés d’un autre pays et transformés aux Pays-Bas avant d’être de nouveau exportés.

Les pommes de terre, fruits et autres légumes représentent la partie la plus importante des exportations néerlandaises, suivis par les animaux et la viande, l’horticulture ornementale, ainsi que les produits laitiers et les œufs. Environ 25 % de ces exportations partent vers l’Allemagne, la Belgique, la France et la Grande-Bretagne, a précisé le CBS.

AFP