L’Union européenne a importé 2,79 millions de tonnes (Mt) de produits agroalimentaires bio en 2020, soit une baisse de 1,9 % par rapport aux 2,85 Mt importées en 2019, pointe une nouvelle étude de la Commission. Les États membres importent principalement des produits bruts, les produits transformés et les boissons ne représentant que 10 % des volumes.

Les plus gros importateurs européens sont les Pays-Bas (31 % des volumes), suivis de l’Allemagne (18 %), de la Belgique (11 %) et de la France (10 %).

5 % de légumes venus du Moyen-Orient

En tête de liste, les fruits tropicaux, noix et épices : ils forment près d’un tiers des importations (30 %), soit 843 000 tonnes, en provenance de l’Équateur, de la République dominicaine et du Pérou principalement.

Viennent ensuite les tourteaux (8 % pour 230 000 t) en provenance de la Chine et de l’Inde, et les sucres de betterave et de canne (7 % pour 190 000 t).

Les légumes arrivent en quatrième position des volumes importés, pour un total de 149 000 t (5 %). Ils proviennent en majorité du Moyen-Orient, notamment de la Turquie (34 %) et de l’Égypte (31 %).

La Turquie, pourvoyeuse de fruits

Les fruits (hors agrumes et fruits tropicaux) représentent un peu moins de 5 % des volumes importés, pour un total de 132 000 t. Ils proviennent majoritairement de la Turquie (25 %), de l’Argentine (15 %) et de l’Ukraine (12 %).

Notons qu’en 2020 les importations de viande bovine ont chuté de 43 % par rapport à 2019, pour atteindre 275 000 tonnes, provenant surtout des pays du Mercosur.

Retrouvez le (détail des volumes importés, par catégories de produits et pays de provenance dans l’étude complète).

Sophie Bergot