Appelé Terroirs et avenir, le nouveau fonds d’investissement lancé par Agrica, le 26 février au Salon international de l’agriculture, investira dans des sociétés ayant « un rôle clé dans l’accompagnement des entrepreneurs agricoles, de leurs salariés et de leur famille ». Agrica et Amundi ont déjà investi 25 millions d’euros depuis l’ouverture du fonds à la mi-décembre.

« Il répond à une double commande de rendement et aussi d’être calqué à notre marché affinitaire initial agricole et nos valeurs », a indiqué Jérôme Volle, le nouveau président du groupe après le décès accidentel de Claude Cochonneau.

Investir dans les entreprises qui accompagnent l’agriculture

Le fonds couvrira des investissements dans trois thématiques majeures liées au monde agricole : l’amélioration des conditions de travail, les outils qui permettront à l’avenir d’assurer la bonne viabilité des exploitations agricoles, l’amélioration les conditions de vie des familles du monde agricole.

Pour cela, le fonds sera investi dans des entreprises travaillant sur les sujets concernant l’automatisation des tâches (robots d’alimentation par exemple…), les objets connectés de surveillance des animaux, les nouveaux systèmes d’irrigation ou d’utilisation d’engrais permettant de rendre les rendements « plus durables », la réduction des troubles auditifs ou encore le traitement de certains cancers comme le mélanome, dont la prévalence est plus importante pour les populations fréquemment exposées au soleil.

Ce nouveau support financier sera disponible au travers les produits d’épargne salariale ou retraite proposés par Agrica aux salariés du secteur agricole.

Les retraites chantier à venir

« Le groupement doit être prêt sur le sujet des retraites », a estimé Jérôme Volle. « Nous devons réfléchir à comment on se prépare à l’avenir, mettre en place une stratégie par rapport à la réforme en cours. Nous avons un rôle important de conseil et d’accompagnement [auprès des salariés de nos branches] sur le sujet des retraites dans le futur », a renchéri Frédéric Hérault, directeur général d’Agrica.

Le groupe a également annoncé avoir renforcé sa position sur son marché affinitaire (les salariés de la branche agricole et les coopératives). Et il a continué sa progression sur les nouveaux marchés telles que les branches de l’industrie agroalimentaire ou des services en milieu rural, grâce à son partenariat pour la diffusion de ses offres en santé, prévoyance et retraite complémentaire avec le Crédit Agricole et Groupama.

Marie Salset