Les sénateurs ont débuté le mardi 29 juin 2021 l’examen du projet de loi climat et résilience en séance publique. Ils n’auront pas traîné, puisque dans l’après-midi ils avaient déjà adopté le texte de loi en première lecture par 193 voix pour, 100 contre et 54 abstentions.

> À lire aussi : Les dix mesures de la loi climat qui touchent l’agriculture (06/05/2021)

Des changements déplorés par le ministère de la Transition écologique

Le Sénat, dominé par l’opposition de droite, a largement modifié le texte de loi par rapport au texte issu de l’Assemblée nationale et adopté le 4 mai 2021. Le lundi 28 juin 2021, le ministère de la Transition écologique a d’ailleurs déploré le manque d’ambition des sénateurs.

Parmi les points de friction entre les deux assemblées se trouvent, la taxe sur les engrais azotés ou encore les repas végétariens dans les cantines.

> À lire aussi : Loi climat, les engrais azotés font monter la tension des sénateurs (24/06/2021)

Commission paritaire le 12 juillet prochain

L’ambition du gouvernement est d’adopter définitivement le texte en septembre prochain, mais le chemin risque d’être long pour trouver un accord entre députés et sénateurs. Le texte de loi devra passer en commission mixte paritaire le 12 juillet prochain.

Avec l’AFP