L’élève de première pourra décider de se présenter aux épreuves du Bepa ou de bénéficier d’une attestation intermédiaire qui sera remise par le directeur régional de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt. La mesure a été officialisée par un décret publié ce 30 septembre 2020 au Journal officiel. Le modèle et les conditions pour obtenir l’attestation sont encore inconnus pour le moment. Ils doivent être définis prochainement par un arrêté du ministre de l’Agriculture.

Une attestation reconnue par personne ?

La mesure était déjà dans les tuyaux depuis mars. Le Syndicat national de l’enseignement technique agricole public (Snetap-FSU) avait dénoncé au printemps le projet de la direction générale de l’enseignement et de la recherche du ministère de l’Agriculture de supprimer à terme le Bepa. Le choix entre le diplôme et l’attestation ne devrait en effet n’être provisoire et laissé qu’aux élèves déjà engagés en bac pro. La session de 2022 sera la première sans Bepa à passer, selon le Snetap-FSU, qui a assisté au dernier conseil national de l’enseignement agricole du 23 septembre 2020. Le syndicat s’oppose farouchement à cette suppression et le remplacement du Bepa par une attestation qui n’est reconnue par « aucune convention collective et aucun employeur ».

Alexis Marcotte