Les mots sont forts, mais ils sont choisis et « correspondent à la situation que s’apprête à vivre la filière », a justifié l’AAMF, voie représentative de la méthanisation agricole, ce 14 septembre 2020 lors d’une conférence de presse. 90 % des installations qui injectent du biogaz dans le réseau sont agricoles, et l’immense majorité d’entre elles ont des volumes d’injection...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
10%

Vous avez parcouru 10% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !