Alors que 1 000 coopératives étaient engagées dans l’alternance en 2020 avec 3 100 jeunes accueillis (+38 % par rapport à 2019), La Coopération Agricole veut aller plus loin en 2021.

Dans une convention de partenariat signée ce 14 avril 2021 avec Thibaut Guilluy, le haut-commissaire à l’emploi du ministère du travail, l’organisation, qui compte 2 300 coopératives adhérentes se fixe l’objectif d’augmenter le nombre de coopératives engagées de 15 % en 2021.

1 000 contrats d’apprentissage déjà signés

Pour y arriver, elle s’est engagée à faire connaître et relayer la plateforme « 1 jeune, 1 solution » en faveur de l’emploi des jeunes lancée par le gouvernement et mettre en avant des expériences d’alternance déjà en place dans le réseau des coopératives agricoles.

Pour l’instant, 1 000 contrats d’apprentissage et 600 stages sont déjà signés pour la rentrée en septembre 2021, selon une enquête réalisée auprès de 11 des plus grandes coopératives : In Vivo, Terrena, Axéréal, Sodiaal, EMC2, CAC 68, Ceresia, Eureden, Cooperl, Agrial, GEIQ OcAgri Occitanie.

La Coopération Agricole se fixe aussi pour objectif que 25 % des contrats en alternance se poursuivent en CDD ou en CDI.

À la recherche de mentors dans les coopératives

Dominique Chargé, président de La Coopération Agricole, a également annoncé la mise en place d’un dispositif complémentaire appelé « 1 jeune, 1 mentor » en partenariat avec l’association Collectif mentorat dans le réseau des coopératives.

« Le mentorat, c’est une démarche de solidarité où un parrain met à disposition son expérience, quelques heures par mois, avec l’objectif d’accompagner, d’aider un mentoré, un jeune à améliorer ses compétences, ses capacités, à être plus à l’aise et plus autonome pour avancer dans la vie », a expliqué celui qui est également vice-président de la coopérative Terrena.

Alexis Marcotte