En Allemagne, comme en France, les agriculteurs font face à une pénurie de main-d’œuvre saisonnière et la décision du gouvernement, annoncée le 25 mars 2020, ne va pas améliorer la situation. « Les travailleurs saisonniers ne seront plus autorisés à entrer en Allemagne, dans le cadre de nos contrôles aux frontières », a indiqué mercredi un porte-parole du ministère allemand de l’Intérieur, ajoutant que cette règle serait applicable dès la fin de l’après-midi. « Ces restrictions sont indispensables pour ralentir la propagation de l’infection », a-t-il expliqué.

300 000 travailleurs étrangers

Cette décision plonge encore plus la profession agricole dans la tourmente. Selon les chiffres du principal syndicat du pays, le DBV, l’Allemagne accueille chaque année près de 300 000 travailleurs saisonniers étrangers pour son agriculture, en majorité venus de la Roumanie et de la Pologne. Une main-d’œuvre essentielle pour le secteur au début du printemps, de nombreuses récoltes de cultures maraîchères et fruitières ayant lieu entre les mois d’avril et de juin, notamment les fraises et les asperges.

Faciliter l’emploi des chômeurs et des migrants

Pour pallier le déficit de bras, la ministre allemande de l’Agriculture, Julia Klöckner, a déjà émis l’idée de faciliter l’emploi de personnels de la restauration, de chômeurs, mais également de migrants pour prêter main-forte aux agriculteurs. Le secteur agricole a besoin de « 30 000 saisonniers » immédiatement et « 85 000 en mai », selon elle.

À lire aussi : Le gouvernement assouplit les règles pour l’embauche de saisonniers (25/03/2020)

Bertille Quantinet, avec l’AFP