Lutter contre les « importations toxiques et déloyales ». « Il est complètement anormal de constater que des limites maximales de résidus (LMR) pour des produits dont l’utilisation est interdite en Europe en raison de leur dangerosité sont fixées à des valeurs pouvant atteindre 50 fois le seuil par défaut », dénonce Bernard Lannes, président de la Coordination rurale, dans un communiqué...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
20%

Vous avez parcouru 20% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !