Dara Calleary, ministre irlandais de l’Agriculture, en poste depuis seulement un mois, a assisté à ce rassemblement le mercredi 19 août 2020 dans un hôtel, avec de nombreuses autres personnalités politiques, et notamment le commissaire européen au Commerce Phil Hogan. Le ministre irlandais a présenté ses excuses sur son compte Twitter.

Recrudescence de contaminations

Évoquant « une erreur de jugement », le Premier ministre irlandais Micheal Martin a annoncé dans un communiqué avoir accepté la démission de son ministre. « Dans tout le pays, la population a fait des sacrifices personnels très difficiles dans la vie de famille et les activités professionnelles pour respecter les règles liées au Covid », a-t-il expliqué.

« Cet événement n’aurait pas dû avoir lieu de cette manière vu les décisions annoncées mardi par le gouvernement », a ajouté le Premier ministre. Confrontées à une recrudescence des contaminations de coronavirus, les autorités irlandaises ont décidé mardi de durcir les restrictions sur les rassemblements.

Selon les mesures adoptées par l’Irlande face au Covid-19, six personnes au maximum peuvent désormais se réunir à l’intérieur et non plus 50, à l’exception des services religieux. Selon l’Irish Examiner, lors de cet événement, les invités étaient répartis dans deux salles de moins de 50 personnes mais ils étaient jusqu’à 10 par table. La police irlandaise a annoncé vendredi l’ouverture d’une enquête pour « violations » de la législation.

L’ancien commissaire à l’Agriculture aussi

L’actuel commissaire européen au Commerce, précédemment à l’Agriculture, l’Irlandais Phil Hogan, a également assisté à ce dîner. Il a présenté ses excuses dimanche, le 23 août 2020, pour sa participation à cette soirée en violation des restrictions sanitaires liées au coronavirus, un scandale qui lui vaut des appels à la démission.

« Je tiens à présenter pleinement et sans réserve mes excuses pour avoir assisté au dîner du club de golf Oireachtas mercredi soir, a-t-il assuré dans un communiqué de presse. Je reconnais que mes actes ont heurté le peuple d’Irlande et j’en suis profondément désolé. »

Appel à la démission

Le Premier ministre irlandais Micheal Martin et le vice-premier ministre Leo Varadkar ont demandé samedi à Phil Hogan d’envisager une démission et annoncé la convocation du Parlement. Depuis, le porte-parole du commissaire européen a affirmé au média irlandais RTE, que Phil Hogan ne comptait pas démissionner.

« J’ai rendu compte à la présidente de la Commission européenne sur toutes ces questions ces derniers jours, a ajouté Phil Hogan. Ursula von der Leyen, « la présidente suit la situation de près », a confirmé un porte-parole de la Commission. Elle a demandé au commissaire Hogan de fournir un rapport complet avec les détails de l’événement. Il est important que les faits soient établis minutieusement pour évaluer soigneusement la situation. »

AFP