Le mouvement de mécontentement prend de l’ampleur… Après les syndicats, c’est au tour de l’APCA de pointer les dysfonctionnements et de monter au créneau : « Nous demandons au ministre de prendre rapidement les décisions qui s’imposent, en lien si besoin est avec les instances européennes, pour mener à bien cette campagne de télédéclaration sans provoquer de retard sur le paiement des aides, préjudiciable pour les agriculteurs. »

Il faut comprendre que c’est au ministre de décider, soit de repousser la date limite, soit d’augmenter les moyens dans les DDT (M) pour pouvoir terminer la campagne de déclaration dans les délais impartis. Dans les deux cas, bien sûr, sa décision ne devra pas impacter les paiements ! Un beau défi pour le ministre !

FRSEA et JA Bretagne et Manche en faveur du report

Si la FNSEA se contentait de réclamer le 25 avril « le renforcement des services d’accompagnement pour pouvoir respecter la date limite du 15 mai », certaines antennes du syndicat demandent le report de la date limite de déclaration. Telle la FRSEA et JA Bretagne, qui au vu des bugs, jugent impossible de clôturer la campagne au 15 mai, et demandent une « extension de la période de dépôt des dossiers Pac, a minima jusqu’au 31 mai, sans incidence sur le calendrier de paiement ». Même colère dans la Manche, où la Chambre, la FDSEA et JA demandent également un report de date.

Sophie Bergot