En 2019, « la MSA a aidé à hauteur de 30 millions d’euros les agriculteurs et leurs familles qui ont traversé crises agricoles, aléas climatiques et événements exceptionnels », rapporte l’organisme dans un communiqué de presse diffusé le 23 décembre 2019.

À lire aussi : 122 millions d’euros d’indemnisation pour 20 départements touchés par la sécheresse (26/12/2019)

Aléas climatiques

Ces aides ont notamment permis de prendre en charge partiellement les cotisations sociales d’agriculteurs en difficulté. En complément et à titre exceptionnel, le ministère de l’Agriculture a versé une enveloppe complémentaire de 7 millions d’euros.

Qui a bénéficié de ces aides ? Les filières victimes de la sécheresse, essentiellement l’élevage, ou encore les agriculteurs qui ont souffert de la grêle et du gel du printemps dernier (arboriculture, maraîchage et viticulture).

À lire aussi : Élevage, relever le défi du changement climatique (14/08/2019)

Lubrizol et intempéries dans le Sud

En outre, des dotations exceptionnelles d’un montant total de 187 000 euros ont également été attribuées. Elles ont permis le versement d’aides financières aux populations touchées par les conséquences d’événements climatiques ou de catastrophes environnementales.

85 000 euros ont été versés aux familles touchées par les retombées polluantes de l’incendie de l’usine de Lubrizol et 102 000 euros aux ressortissants touchés par les intempéries de novembre et décembre dernier dans le sud-est de la France.

À lire aussi : Le nuage de Lubrizol ne s’arrête pas aux frontières du département (30/09/2019)

B. Quantinet