Faisant suite aux annonces gouvernementales du jeudi 7 mai 2020 sur la levée partielle du confinement mis en œuvre à cause du Covid-19 sur le territoire national, un décret paru au Journal officiel le 11 mai 2020 précise les modalités.

Respect des gestes barrières

Si la levée du confinement sonne la reprise partielle d’une activité normale, le respect des gestes barrières reste de mise dans toutes les situations. Les mesures d’hygiène préconisées par le gouvernement sont les suivantes :

  • Se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon ou par une friction hydroalcoolique ;
  • Se couvrir systématiquement le nez et la bouche en toussant ou éternuant dans son coude ;
  • Se moucher dans un mouchoir à usage unique à éliminer immédiatement dans une poubelle ;
  • Éviter de se toucher le visage, en particulier le nez, la bouche et les yeux.

Les masques doivent être portés systématiquement par tous dès lors que les règles de distanciation physique ne peuvent être garanties.

Déplacements limités

Les déplacements dans un périmètre de 100 km à vol d’oiseau du lieu de résidence sont autorisés sans attestation. Toutefois, en cas de contrôle, un justificatif de domicile (assurance voiture, chéquier, pièce d’identité, facture) pourra être exigé.

Des dérogations sont possibles pour des motifs professionnels ou familiaux impérieux comme un décès, l’assistance à une personne vulnérable ou l’exercice par exemple de son métier de transporteur. L’attestation est à télécharger sur ce lien ou à générer directement sur votre téléphone en appuyant ici. Sans attestation, le contrevenant risque une amende de 135 €.

S’agissant des trajets professionnels, l’accès aux transports en commun est réservé en Île-de-France aux heures de pointe aux personnes munies d’une attestation de déplacement de leur employeur. Celle-ci est téléchargeable en cliquant sur ce lien. Sans attestation, le contrevenant risque une amende de 135 €. Dès l’âge de 11 ans, le port du masque de protection est obligatoire dans les transports publics collectifs franciliens.

À lire aussi : Déconfinement, les saisonniers agricoles étrangers peuvent revenir (07/05/2020)

Reprise partielle de l’activité

Tout rassemblement, réunion ou activité à un titre autre que professionnel sur la voie publique ou dans un lieu public, de plus de 10 personnes est interdit. Le préfet de département est habilité à interdire ou restreindre les rassemblements si les circonstances l’obligent. Il pourra notamment, après avis du maire, interdire l’ouverture des marchés couverts ou non si les conditions de leur organisation ainsi que les contrôles en place ne peuvent pas garantir le bon respect des gestes barrières.

À lire aussi : une réouverture totale des marchés sous conditions (06/05/2020)

Pour la restauration, les activités de livraison et de vente à emporter sont autorisées dans le bon respect des règles sanitaires.

A. Gambarini