Le prix d’achat des intrants (1) poursuit sa hausse. En mai 2021, il progresse de 0,8 % sur un mois, et de 7,8 % par rapport à mai 2020, constate Agreste, le service statistique du ministère de l’Agriculture, dans une note du 13 juillet 2021. Toutes les Otex (2) sont concernées sur un an, en particulier dans les filières d’élevage.

En cause, la hausse des cours de l’énergie et des lubrifiants, des aliments pour animaux, des engrais et amendements et des produits de protection des cultures.

À lire aussi : Coût de production, L’élevage pris en étau par la flambée du prix de l’aliment (12/07/2021)

Le prix de l’énergie et des lubrifiants augmente avec le pétrole

Le prix de l’énergie et des lubrifiants de mai 2021 augmente de 2,5 % par rapport au mois précédent, en lien avec la hausse des prix du pétrole. De mars 2020 à décembre 2020, les prix de l’énergie et des lubrifiants ont fortement baissé par rapport à 2019, avec la chute des cours du pétrole. Depuis, leur tendance est à la hausse. Ainsi, en mai 2021, ils sont supérieurs de 23,7 % à leur niveau de mai 2020 et retrouvent les niveaux d’avant la crise sanitaire, analyse Agreste.

Le prix du gazole non routier, qui représente un peu plus de la moitié du poste « énergie et lubrifiants » de l’Ipampa, augmente de 4,6 % par rapport à avril 2021 et de 46 % sur un an (3).

> À lire aussi : Filières, Connaître son coût de production pour bien gérer ses ateliers (09/07/2021)

Plus de 10 % de hausse pour le prix des aliments…

Le prix des aliments pour animaux progresse de 1,2 % par rapport à avril 2021. Sur un an, le prix est en hausse de 10,9 %, aussi bien pour les aliments simples que pour les aliments composés, dans un contexte de hausse du prix des céréales et des oléagineux.

À lire aussi : Filière, Les coûts de production du lait de chèvre ne cessent d’augmenter (08/07/2021)

… Comme pour celui des engrais et amendements

En mai 2021, le prix des engrais et amendements est en hausse de 0,6 % pour le huitième mois consécutif. Sur un an, il augmente de 13,1 %.

Les prix des engrais azotés et du phosphate grimpent respectivement de 20,8 % et de 18,2 % sur un an, entraînant le repli de leurs livraisons. À l’inverse, les prix de la potasse reculent de 1,4 % sur la même période, et les livraisons sont supérieures à celles de l’année précédente.

Raphaëlle Borget

(1) Mesuré par l’Ipampa pour les biens et services utilisés dans les consommations intermédiaires.

(2) Orientation technico économique des exploitations

(3) Ces données tiennent compte du remboursement aux agriculteurs de la taxe sur la consommation des produits énergétiques (TICPE).