« Pour garantir un revenu pendant cette crise sanitaire », le Modef revendique un prix minimum d’achat pour chaque production agricole, selon un communiqué du 31 mars 2020. Ce prix plancher tiendrait compte de « l’évolution des coûts de production en fonction des bassins de production et des revenus des producteurs de chaque filière agricole », précise le syndicat.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
24%

Vous avez parcouru 24% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !