La Confédération paysanne et l’Anraf (Association nationale des retraités agricoles de France) ont organisé, il y a quelques jours, une rencontre en visioconférence avec une dizaine de parlementaires impliqués sur le thème des retraites agricoles ainsi qu’avec Pascal Cormery, le président de la Caisse centrale de MSA, indique un communiqué du 1er avril 2021.

« Urgent d’améliorer les retraites des femmes »

Cette réunion a permis de faire le point sur l’entrée en vigueur de la loi Chassaigne à l’automne 2021, qui permettra de revaloriser à 85 % du Smic les pensions des chefs d’exploitation à carrière complète. « Si nous prenons acte de cette avancée réclamée de longue date, il est urgent d’améliorer les retraites des femmes, trop longtemps laissées pour compte. Rappelons qu’en moyenne, elles touchent 300 euros de pension de moins par mois que les hommes […]. Mais elles ont souvent travaillé sans statut ou comme aide familiale, conjointe ou collaboratrice : des sous-statuts à cotisations minimales qui les condamnent à des retraites misérables », souligne le communiqué.

Trois propositions de loi à l’étude

Trois propositions de loi sont à l’étude, portées par : le député communiste André Chassaigne, la députée LREM Jacqueline Dubois et la sénatrice Union centriste Nadia Sollogoub.

Le syndicat et l’Anraf appellent à ce que ces initiatives soient coordonnées « pour qu’elles débouchent rapidement sur des mesures concrètes, comme l’amélioration de la pension majorée de référence ».

Aurore Cœuru