Annoncées par le Premier ministre ce samedi 14 mars 2020, de nouvelles mesures de protection contre la propagation du coronavirus contraignent à la fermeture de certains établissements. Un arrêté paru au Journal officiel le 16 mars 2020 détaille l’ensemble des établissements concernés.

Les lieux dits « non indispensables à la vie de la Nation » tels que les cinémas, les bars ou discothèques ou autres commerces (hors alimentaires, pharmacies, banques, stations-service ou distribution de la presse) ne pourront plus accueillir de public jusqu’au 15 avril 2020.

Les commerces pour l’entretien et la réparation des engins et matériels agricoles, les fournisseurs aux exploitations agricoles, ainsi que les locations et location-bail de machines et équipements agricoles sont exclues de cette interdiction. Dans tous les commerces, y compris alimentaires, les mesures d’hygiène et de distanciation sociale, dites “barrières”, définies au niveau national, doivent être observées en toutes circonstances.

Soins pour les animaux ne pouvant être différés

L’Ordre des vétérinaires a fait savoir dans un communiqué que les vétérinaires assureraient la continuité du service :

  • Auprès des animaux nécessitant des soins qui ne peuvent être différés (contrôles programmés dans le cadre de la prophylaxie, inspections prévues dans le cadre de l’abattage) ;
  • La surveillance individuelle ou collective des maladies contagieuses ;
  • Les interventions en lien avec la qualité sanitaire des denrées alimentaires d’origine animale.

Attention, ces dispositions sont susceptibles d’évoluer en fonction de la situation sanitaire et aux futures mesures prescrites.

A. Gambarini