Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

L’État demande aux entreprises de stocker des masques

réservé aux abonnés

Coronavirus - L’État demande aux entreprises de stocker des masques
Le gouvernement demande aux entreprises de préparer une potentielle reprise épidémique. © Cédric Faimali/GFA

Trois ministres demandent aux entreprises de constituer dès que possible des stocks de masques pour au moins dix semaines afin de préparer une éventuelle reprise épidémique.

Les employeurs, quels qu’ils soient, ont reçu une recommandation de trois ministres leur demandant de créer, dès que possible, « un stock préventif de masques de protection de dix semaines pour pouvoir faire face à une résurgence potentielle de l’épidémie ». Cette note avait été promise par Agnès Pannier-Runacher le 2 juillet 2020 au Sénat alors qu’elle n’était pas encore ministre déléguée chargée de l’Industrie. Elle vient d’arriver dans les entreprises. Elle est cosignée par la ministre du Travail, Elisabeth Borne, et par celui de la Santé, Olivier Véran.

Dans cette lettre, le gouvernement « recommande d’évaluer le stock en prenant en compte les situations dans lesquelles le respect de la distanciation physique d’un mètre entre deux personnes (clients, collègues, prestataires, etc.) ne peut pas être garantie. » Le port du masque reste alors obligatoire en complément des mesures d’organisation qui y sont associées.

Quels masques commander ?

Les entreprises peuvent se procurer des masques textiles lavables ou des masques chirurgicaux conformes aux normes européennes. Les entreprises qui utilisent de façon habituelle des masques FFP2 ou FFP3 en tant qu’équipement de protection individuelle sont encouragées « à engager une démarche complémentaire pour s’assurer de la disponibilité de ces équipements en cas de reprise épidémique. »

Éric Young
Distribution de masques

À compter du 25 juillet 2020, l’État assure la distribution de masques aux bénéficiaires de la complémentaire santé solidaire, de l’aide au paiement d’une complémentaire santé et de l’aide médicale de l’État. C’est la Mutualité sociale agricole (MSA) qui a fourni la liste des bénéficiaires pour permettre la distribution des masques par la Poste. Les ressortissants du régime agricole, bénéficiaires de la CSS et de l’ACS, bénéficieront de la gratuité de ces masques.

Par ailleurs, les conditions pour se faire dépister ont évolué depuis le 25 juillet 2020. Toute personne peut se présenter à un laboratoire d’analyses médicales pour demander la réalisation d’un test de dépistage du Covid-19, dit « RT-PCR », sans prescription médicale de son médecin et sans avance de frais. Le test est pris en charge à 100 % par la MSA. Il faut cependant vérifier avant si le laboratoire est équipé pour réaliser des tests de dépistage du Covid-19. La liste des laboratoires qui pratiquent ces tests est disponible sur le site sante.fr. Il convient de se renseigner directement auprès du laboratoire sur les conditions d’accès : rendez-vous, organisation spécifique, etc.

Imprimer Envoyer par mail Commenter
En direct
Afficher toutes les actualités


Transmission & Patrimoine : tous les conseils pour passer le relais !