La possibilité pour les salariés agricoles de faire valoir un arrêt de maladie lié au Covid sans jour de carence est prolongée jusqu’au 30 septembre 2021 inclus. Ce type d’arrêt est destiné aux salariés symptomatiques ou cas contact, en attente d’un test au Covid-19. Il donne droit à des indemnités journalières dès le premier jour d’arrêt.

Quel salarié est concerné ?

Un décret, daté du 16 juin 2021, prolonge cette disposition exceptionnelle qui avait été inaugurée à la sortie du premier confinement. Un salarié agricole est donc concerné dans les cas suivants :

  • Il a été testé positif au SARS-CoV-2 par RT-PCR, par détection antigénique ou par un autotest de détection antigénique (à condition de faire un test RT-PCR dans un délai de deux jours à compter du début de l’arrêt de travail) ;
  • Il présente des symptômes de Covid-19 ;
  • Il est cas contact ;
  • Il doit s’isoler sept ou dix jours à la suite d’un retour de l’étranger ;
  • Il doit garder ses enfants (il est en arrêt de maladie car il ne peut ni recourir au télétravail ni être placé en chômage partiel) ;
  • Il est personne vulnérable (s’il ne peut ni recourir au télétravail, ni bénéficier de mesures de protection renforcées sur le lieu de travail, ni être placé en chômage partiel).

La Mutualité sociale agricole (MSA) permet aux personnes concernées d’obtenir cet arrêt de travail depuis l’espace personnel de l’assuré. Une page d’information donne les liens nécessaires aux démarches liées au Covid.

Des démarches similaires sont prévues pour les salariés qui ne relèvent pas du régime agricole mais du régime général, à travers le site Ameli de l’Assurance maladie.

Éric Young