Les personnes qui présentent des symptômes liés au coronavirus Covid-19 sont appelées à rester chez elles afin d’éviter la propagation du virus. La consultation à distance (télémédecine) est une solution pour qu’un diagnostic soit posé. La MSA annonce prendre en charge jusqu’au 30 avril 2020 ces actes à distance pour les personnes ayant les symptômes ou reconnus atteints du Covid-19.

Conditions assouplies

La MSA indique que le parcours de soins habituel n’a pas à être respecté. Ainsi, le patient n’a pas besoin d’avoir été orienté par son médecin traitant vers la télémédecine, ni d’avoir consulté physiquement le médecin qui procède à la téléconsultation au cours des 12 derniers mois.

Prise en charge d’un second avis médical

Enfin, la MSA précise que si la situation du patient nécessite un avis auprès d’un second médecin, cette téléexpertise ne sera pas soumise à la limitation du nombre de téléexpertises annuel.

B. Quantinet