« L’alimentation revient sur le devant de la scène et des préoccupations des Français, s’est réjouie Christiane Lambert ce 2 avril 2020. C’est une bonne chose. » Comme la semaine dernière, c’est par vidéo que la présidente de la FNSEA s’est exprimée sur les derniers acquis pour l’agriculture française face à la crise du coronavirus Covid-19. « Nous levons les blocages au fur et à mesure », a-t-elle estimé.

Travail en cours pour l’horticulture

Le confinement prive les horticulteurs et pépiniéristes de vendre, un véritable « tsunami » que traverse la filière, selon Christiane Lambert. « Nous accompagnons l’horticulture pour faire des dossiers de demandes d’aides. Nous souhaitons qu’ils aient la possibilité de se rattraper dans les prochains mois, a expliqué la présidente de la FNSEA. On essaye d’ouvrir les jardineries via les drives. »

À voir aussi : Fonds de solidarité, des explications sur les aides aux petites entreprises (31/03/2020)

Engouement pour la plateforme Wizifarm

Lancée la semaine dernière, la plateforme Desbraspourtonassiette rencontre un franc succès, selon Christiane Lambert. « C’est une satisfaction de voir l’intention que les Français portent à l’agriculture en répondant à l’appel. […] C’est un peu leur contribution à l’effort de guerre. »

Plus de 180 000 inscrits seraient maintenant en contact avec l’Anefa pour être répartis sur les différentes exploitations qui manqueraient de main-d’œuvre, notamment pour la production d’asperges ou de fraises.

À lire aussi : Employeurs, le gouvernement assouplit les règles d’embauche des saisonniers (25/03/2020)

Pallier le manque de débouchés

La perte de certains débouchés, comme la restauration hors domicile, a impacté certaines filières comme les fromages AOP, les pommes de terre ou encore la viande. « Nous ne pourrons pas trouver de débouchés pour tout. Nous nous sommes tournés vers le ministère de l’Agriculture pour demander à Bruxelles d’envisager le plus vite possible des mécanismes d’accompagnement et de retrait », a rapporté la présidente. Un accompagnement financier pour stocker, reporter, congeler est à l’étude afin d’atténuer la perte économique.

Christiane Lambert est également revenue sur le report des déclarations Pac au-delà du 15 mai. Un report qui permettra de maintenir néanmoins les premiers versements au 16 octobre.

À lire aussi : Campagne 2020, un mois de délai pour déposer les déclarations Pac (02/04/2020)

A. Gambarini