Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Un marché français de 1,8 milliard d’euros en 2020

Commerce équitable - Un marché français de 1,8 milliard d’euros en 2020
La vente de produits bio et équitables a augmenté de 3 % en 2021. © Cédric Faimali/GFA

Le secteur du commerce équitable poursuit sa progression sur le marché français. La loi Egalim 2 devrait notamment permettre son développement dans la restauration hors domicile.

À l’occasion des Assises du commerce équitable tenues le 25 novembre 2021, Julie Stoll, déléguée générale de Commerce Équitable France est revenue sur les chiffres clefs de 2020-2021 de la filière équitable.

Des ventes en croissance

Avec des ventes multipliées par trois depuis 2014, le marché des produits du commerce équitable poursuit sa croissance et constitue en 2020 un marché de 1,8 milliard d’euros en France.

Au total, la France comptabilise 7 600 références de produits labellisés « Commerce équitable ». Parmi les produits disponibles en France, 80 % contiennent des produits issus de l’international, 18 % contiennent des produits français et 2 % sont d’origine mixte (France et international).

En 2021, la vente de produits issus du commerce équitable a bondi de +9 % en grandes et moyennes surfaces. Les produits bio et issus du commerce équitable ont de leur côté augmenté de 3 %. Au niveau des filières françaises équitables, 59 % des produits possèdent également une labellisation AB. Ce pourcentage est de 90 % pour les filières internationales.

Des opportunités futures

Inscrit dans la loi Egalim 2 pour le 1er janvier 2022, l’approvisionnement en produits de qualité et durables de la restauration hors domicile à hauteur de 50 % s’ouvre au commerce équitable. Les produits labellisés pourront intégrer les 50 % inscrits dans la loi.

> À lire aussi : Egalim : Sénateurs et députés adoptent la loi sur la rémunération des agriculteurs (04/10/2021)

Pour améliorer le lien au consommateur, dès 2023, seuls les produits qui respectent les sept critères du commerce équitable (voir l’encadré ci-dessous) et qui sont reconnus par l’État porteront l’un des labels du commerce équitable.

Alessandra Gambarini

Un cahier des charges du commerce équitable autour de sept critères

Le commerce équitable repose sur sept principes :

Des prix rémunérateurs pour le producteur ;Le financement via l’acte d’achat de projets collectifs ;Un contrat de 3 ans avec le producteur ;Une gouvernance démocratique ;Une transparence et une traçabilité des filières ;La valorisation des modes de production respectueux de l’environnement ;Une sensibilisation des consommateurs.

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités


Transmission & Patrimoine : tous les conseils pour passer le relais !