La date du prochain sommet mondial sur le climat (Cop 26), initialement prévu en novembre, est officiellement reportée à une date encore inconnue en raison de la pandémie de coronavirus. Mais l’emballement du climat, lui, n’est pas stoppé par le coronavirus Covid-19. C’est pourquoi la Commission européenne a lancé une consultation publique sur son plan climat à l’horizon de 2030, dans le cadre du pacte vert (Green deal).

De –50 à –55 % d’émissions de GES

En vue de contenir le réchauffement climatique sous un seuil soutenable, l’Europe vise la neutralité carbone en 2050. Pour y parvenir, elle propose de revoir à la hausse ses ambitions pour 2030 : l’objectif actuel de –40 % d’émissions de gaz à effet de serre (GES) en 2030, par rapport aux niveaux de 1990, ne la place pas sur la bonne trajectoire.

Dans le cadre du pacte vert pour la croissance, elle propose donc de porter entre –50 à –55 % l’effort de réduction des émissions de GES. Cet objectif doit permettre d’orienter les prochaines législations vers l’efficacité énergétique, les énergies renouvelables et le partage de l’effort de réduction d’émissions entre les États et entre les secteurs économiques.

La consultation publique en ligne, ouverte à tous les citoyens européens jusqu’au 23 juin, porte sur le nouvel objectif et les moyens pour y parvenir.

B. Lafeuille