Durant la période du confinement, tous les actes de chasse sont interdits sur l’ensemble du territoire. La fédération des chasseurs (FDC) des Landes a obtenu une autorisation de chasse individuelle du sanglier, délivrée par la préfecture.

Ce droit est mis en place pour lutter contre les dégâts sur les cultures. La fédération des chasseurs veut « aider le monde agricole, il ne faut pas de barrière à la destruction de sanglier », souligne Régis Hargues, directeur de la fédération des chasseurs des Landes.

« La prudence est de mise »

Dans le cadre de la lutte contre le sanglier, les tirs à l’approche ou à l’affût sont autorisés pour les agriculteurs-chasseurs sur leur exploitation, pour les chasseurs, sous réserve de la délivrance d’une attestation par le lieutenant de louveterie.

« Les chasseurs et les agriculteurs chasseurs ont là une information, une possibilité qui leur est offerte mais la prudence est de mise avec la pandémie en cours », précise la fédération des chasseurs dans son bulletin d’information. « Il n’était pas envisageable de laisser le département sans destruction des sangliers pendant un temps indéfini », rapporte le directeur de la FDC des Landes.

Suzie Terrier