Une enquête ouverte en mai 2018 par l’Autorité de la concurrence a poussé Casino, Auchan, Metro et Schiever à revoir leur contrat de coopération concernant les marques de distributeur car il risquait fragiliser les fournisseurs et de limiter la concurrence entre les enseignes.

Le lait et les œufs exclus

Elles ont proposé « de modifier l’accord de coopération existant en restreignant son périmètre », indique l’Autorité de la concurrence. Les enseignes ont donc choisi d’exclure pour 5 ans de leur accord le lait et les œufs, et la charcuterie cuite (principalement le jambon) et différents produits transformés (chips, vinaigrettes, viandes surgelées…). Elles gardent toutefois la possibilité de mettre en œuvre des contrats tripartites de filières en commun.

Les quatre acteurs de la distribution s’engagent aussi à limiter leur coopération à 15 % du volume du marché pour plusieurs familles de produits, dont les pommes de terre, les farines, le sucre, les conserves de viandes, de légumes ou de poissons.

Entrée en vigueur en juillet

Les fournisseurs, enseignes concurrentes, fédérations professionnelles et associations de consommateurs sont invités à présenter leurs observations sur cette proposition d’engagements au plus tard le 27 juillet 2020.

Après cette date, si l’Autorité de la concurrence considère que les engagements des enseignes sont suffisants, ils prendront un caractère obligatoire.

Marie Salset