L’arrêté du 8 septembre 2016 fixe pour chaque département le quota dans les limites duquel le préfet peut accorder une dérogation à l’interdiction de destruction du grand cormoran. Un arrêté du 19 janvier, publié au Journal officiel ce 26 janvier 2017, vient modifier la ligne concernant le Calvados. Ce dernier se voit attribuer un quota de 75 pour les piscicultures et 30 pour les eaux libres (soit l’inverse de ce qui était prévu dans le texte du 8 septembre).