En communiquant vendredi dernier sur sa proposition de réforme de la Pac, la Commission européenne persiste et signe sur la baisse de budget annoncée, qui serait de –5 % en moyenne pour les deux piliers. Questionnés par plusieurs médias dont La France Agricole, les services de la Commission européenne ont estimé que les chiffres diffusés sont « très transparents », mais refusent de s’exprimer autrement qu’en euros courants.

Pourtant, dans les documents de travail de la Commission, où le cadre financier proposé pour 2021-2027 est présenté sous deux formes – en euros courants et en euros 2018 –, le calcul est éloquent. Le budget de la Pac pour l’Europe à 27 (sans le Royaume-Uni) affiche à périmètre égal une baisse de –12 ou –15 %, selon que l’on retient comme référence la moyenne de 2014 à 2020 ou seulement la dernière année du programme. En tout cas, bien loin des –5 % officiels !

Selon le think-tank Farm Europe, qui regrette cette « vision totalement faussée » donnée par la Commission, il manquerait à la France 5,5 milliards d’euros sur le premier pilier pour pouvoir maintenir les aides directes à leur niveau de 2020. Sur le second pilier, il manquerait en France 2,8 milliards sur la prochaine période…

Bérengère Lafeuille