Ces chiffres ont été présentés le 20 février à la presse à Plérin (Côtes-d’Armor). Selon l’observatoire de l’installation, la Bretagne est la deuxième Région française à installer après les Pays de la Loire (512). Les Côtes-d’Armor arrivent en tête des départements français avec 148 installations.

2 000 contacts avec le point accueil installation

« Près de 2000 personnes ont pris contact avec le point d’accueil à l’installation (PAI) en 2017, soit 20 % de plus qu’en 2016. Un message d’espoir pour la profession et ce malgré les crises à répétition », estime Danielle Even, présidente de la chambre d’agriculture des Côtes-d’Armor.

Région d’élevage par excellence, c’est toujours la production laitière qui installe le plus (39 %), devant les cultures-légumes (17 %), les mixtes (14 %), la volaille (11 %) et le porc (6 %). La moyenne d’âge du candidat à l’installation est de 30 ans avec des jeunes de plus en plus formés : 41 % détiennent un niveau de BTSA et plus.

De plus en plus de hors cadre

Ces candidats ont souvent une expérience agricole puisque 60 % d’entre eux étaient salariés agricoles dans leur activité antérieure. L’installation se fait de plus en plus hors cadre familial, 37 % contre 31 % en 2015, et avec des jeunes non issus du milieu agricole (31 %).

24 % des installations concernent des femmes. L’engouement pour le bio se vérifie avec une progression des installations de 24 à 30 % entre 2016 et 2017.

I. Lejas