Même si les informations sur les négociations commerciales entre les États-Unis et la Chine peuvent être très fluctuantes, plusieurs signaux étaient plutôt encourageants ces derniers jours. Le porte-parole du ministère chinois du Commerce a estimé jeudi que les deux parties restaient « en contact étroit » pour tenter de parvenir à un accord. Mercredi, l’agence Bloomberg avait rapporté que Washington et Pékin s’étaient rapprochés d’un compromis pouvant voir le jour avant la prochaine vague de surtaxes douanières américaines prévue le 15 décembre 2019. Un apaisement entre les deux pays pourrait permettre de conduire à la levée des surtaxes imposées depuis plus d’un an par Pékin sur le soja en provenance des États-Unis.

Passés sous des seuils techniques

Selon un rapport hebdomadaire du ministère américain de l’Agriculture (USDA), les agriculteurs américains ont écoulé la semaine dernière 684 000 tonnes de soja, soit moins qu’anticipé par les analystes (de 700 000 à 1,3 million de tonnes). L’USDA a aussi rapporté dans son système au jour le jour des commandes portant sur 245 000 tonnes de soja. « Les acteurs du marché semblent en tout cas vouloir acheter du soja avant la publication du prochain rapport mensuel sur l’offre et la demande de produits agricoles mardi prochain », a souligné Mike Zuzolo, de Global Commodity Analytics.

Voir aussi : les cours et marchés agricoles avec analyses détaillées pour la France

Les ventes de maïs à l’étranger se sont de leur côté élevées à 546 000 tonnes, soit en bas de la fourchette des prévisions (de 500 000 tonnes à 900 000 tonnes) tandis que celles de blé ont atteint 228 100 tonnes (contre 300 000 tonnes à 700 000 tonnes attendues).

Les cours se sont aussi retrouvés sous pression après être passés sous des seuils techniques, selon M. Zuzolo.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mars, le plus échangé, a terminé jeudi à 3,7575 dollars, contre 3,7850 dollars mercredi (–0,46 %).

Le boisseau de blé pour livraison en mars, le plus actif, a fini à 5,2375 dollars, contre 5,2750 dollars à la précédente clôture (–0,71 %).

Le boisseau de soja pour livraison en janvier, le plus échangé, s’est établi à 8,8425 dollars, contre 8,7800 dollars la veille (+0,71 %).

AFP

Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé plombé par l’épidémie de coronavirus

Les prix du blé reculaient sur Euronext, ce jeudi 24 septembre 2020 à la mi-journée, dans un contexte de durcissement des restrictions destinées à enrayer la pandémie de coronavirus.