« Il faut prendre en compte les demandes de la société et ne pas s’enfermer dans un rôle défensif. Il faut être en avant et jamais en retrait, c’est aux agriculteurs de montrer que le bien-être animal, c’est l’essence même de ce que l’on fait », a déclaré le ministre de l’Agriculture, interrogé sur les débats qui agitent la société concernant la place de...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
23%

Vous avez parcouru 23% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !