La première étude analyse le fonctionnement et l’organisation des nouvelles chambres régionales d’agriculture au regard des évolutions réglementaires intervenues entre 2014 et 2016. Les deux autres rapports s’attardent sur les missions de service public et les prestations rémunérées qu’elles réalisent.

Concernant ces dernières, le CGAAER les a confrontées au respect du droit de la concurrence. Il a observé « que dans leur ensemble, les chambres, sensibilisées par l’APCA, sont conscientes de cet enjeu et disposent des outils pour répondre à ces exigences. »

Alexis Marcotte