L’enquête a été réalisée par Familles Rurales entre janvier et novembre 2018, sur six périodes tous les deux mois. 70 « veilleurs consommation » ont arpenté 82 magasins dans 35 départements. Les marques nationales, celles des distributeurs et les premiers prix présents dans les rayons d’hypermarchés, de supermarchés et de hard-discounts ont été regardées à la loupe.

+ 2,6% par rapport à 2017

L’association révèle que le prix moyen du panier n’a jamais été aussi cher, à 139,50 €, soit 2,6 % de plus qu’en 2017, après « 5 ans de relative stabilité ». Cette hausse se constate dans tous les types de grandes surfaces. Ce sont particulièrement les premiers prix qui subissent cette augmentation (+6,9 % en moyenne), qui atteint +13,4 % dans le hard-discount.

Inégalités entre les territoires

Si la hausse des prix est générale, il existe des disparités selon les territoires. Faire ses courses dans l’ouest de la France coûte ainsi près de 10 % moins cher qu’en Île-de-France. Le panier moyen coûte 66 % plus cher en Outre-mer qu’en Métropole.

Produits bio

Si le bio a de plus en plus le vent en poupe auprès des consommateurs, l’observatoire montre qu’il coûte en moyenne 65 % plus cher que le panier moyen et près de 2 fois plus cher que le panier premier prix.

Bertille Quantinet