Voici les montants unitaires des aides végétales pour la campagne de 2017, fixés par l’ arrêté du 16 février 2018, paru au Journal officiel du 17 février 2018 :

  • 48,8 € pour le soja (100 € en 2016 avec un plafond par exploitation fixé à 4,9 ha) ;
  • 111,5 € pour la production de protéagineux (112 € en 2016) ;
  • 195 € pour la production de légumineuses fourragères (250 € en 2016) ;
  • 112 € pour la production de légumineuses fourragères destinées à la déshydratation (même montant qu’en 2016) ;
  • 112 € pour la production de semences de légumineuses fourragères (150 € en 2016 avec un plafond par exploitation fixé à 14 ha) ;
  • 94,25 € pour la production de chanvre (119 € en 2016) ;
  • 38 € pour la production de blé dur (même montant qu’en 2016) ;
  • 661 € pour production de houblon (720 € en 2016) ;
  • 83,5 € pour la production de pommes de terre féculières (85 € en 2016) ;
  • 53,5 € pour la production de semences de graminées (150 € en 2016 avec un plafond par exploitation fixé à 3 ha) ;
  • 588 € pour la production de cerises destinées à la transformation (515 € en la2016) ;
  • 400 € pour la production de pêches destinées à la transformation (270 € en 2016) ;
  • 1 115 € pour la production de poires destinées à la transformation (700 € en 2016) ;
  • 1 025 € pour la production de prunes destinées à la transformation (970 € en 2016) ;
  • 1 120 € pour la production de tomates destinées à la transformation (1 070 € en 2016).

Un décret du 16 février également instaure une nouvelle aide à la production de riz à partir de la campagne de 2017 et modifie certains critères d’éligibilité aux aides couplées aux productions végétales.

Marie Salset