Les aides complémentaires ovines (aux nouveaux producteurs, aux élevages en contractualisation ou en vente directe) avaient été supprimées pour la campagne de 2018 sur demande de Bruxelles, qui les jugeaient non conforme aux règles européennes.

Modalités à venir

Michèle Boudoin, présidente de la FNO, explique qu’un travail a été effectué au printemps 2018 avec le ministère de l’Agriculture. Un dossier a été déposé auprès de Bruxelles afin de rétablir une aide pour les jeunes installés. La FNO se félicite que sa demande ait été prise en compte.

Le ministère devrait communiquer les modalités de mise en œuvre de l’aide complémentaire dans les prochains jours. Elles devraient être les mêmes que pour l’ancienne aide complémentaire. À savoir : une majoration de l’aide ovine de 6 € par brebis pour les producteurs d’ovins en activité depuis moins de trois ans.

L’ouverture des dépôts de demandes d’aide ovine pour la campagne de 2019 est, comme d’habitude, prévue en début d’année.

Marie Salset