Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

« L’agriculture canadienne est victime de Canada-bashing »

Accord commercial - « L’agriculture canadienne est victime de Canada-bashing »
L’ambassadrice canadienne en France, Isabelle Hudon, a été entendue par un groupe de sénateurs le 5 février 2020. La Chambre haute doit encore ratifier l’accord de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne (Ceta). © Sénat

L’ambassadrice canadienne en France, Isabelle Hudon, était auditionnée par le Sénat le 5 février 2020 au sujet de l’accord de libre-échange entre son pays et l’Union européenne. La diplomate n’a pas hésité à dénoncer « des propos franchement choquants » entendus sur l’agriculture canadienne.

L’accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada (Ceta) continue d’alimenter le débat, trois ans après son approbation par le Parlement européen et 7 mois après sa ratification par l’Assemblée nationale. Le Sénat doit, à son tour, se prononcer sur sa ratification.

« Comme si nos fermiers produisaient sans normes »

C’est pour cette raison que l’ambassadrice canadienne en France, Isabelle Hudon, était invitée à s’exprimer devant des sénateurs le 5 février 2020. « Lors du débat sur le Ceta de l’été dernier à l’Assemblée nationale, j’ai entendu des propos franchement choquants sur le Canada et son agriculture, comme si nos fermiers produisaient sans normes une nourriture dangereuse et de piètre qualité », a-t-elle affirmé. « Le terme français pour ce que j’ai entendu est presque l’agribashing, voire le Canada-bashing ». L’ambassadrice a insisté sur le fait qu’elle ne voulait pas voir son pays « abîmé, injustement taxé des pires maux sanitaires et environnementaux ».

« 0,2 gramme de viande canadienne consommé par français »

L’accord avec le Canada inquiète certaines filières agricoles et notamment celle de la viande bovine, qui craint d’être concurrencée par une agriculture qui ne respecte pas les mêmes normes de production que celles applicables en France. Isabelle Hudon a précisé que la part du marché du Canada dans la consommation de viande bovine en France s’élevait à 0,001 %. « Soit 0,2 gramme consommé par français l’an dernier, a-t-elle illustré. Sur les 70 000 élevages bovins canadiens, seule une dizaine est actuellement certifiée pour exporter leur production vers l’Union européenne. »

+46 % d’exportations de fromages français

La diplomate a également rappelé que le Ceta avait permis « d’augmenter les exportations françaises vers le Canada, de 11 % pour le vin, de 46 % pour le fromage ». Elle a prévenu qu’un rejet de l’accord de libre-échange de la part du Sénat serait « une sacrée gifle ».

B. Quantinet, avec l’AFP

« Un accord qui sacrifie l’agriculture et l’alimentation »
© La Confédération paysanne

La Confédération paysanne veut « sensibiliser la population aux dangers d’un tel accord ».

La Confédération paysanne et plusieurs organisations citoyennes telles que Attac, Extinction Rebellion ou encore Amis de la Terre appellent à stopper le Ceta. Dans un communiqué du 5 février 2020, le collectif explique qu’il veut « sensibiliser encore davantage la population, déjà largement opposée au Ceta, aux dangers d’un tel accord, et stopper tous les accords du même type qui sont en contradiction avec l’urgence climatique, sociale et écologique, et préserver l’intérêt général bafoué par ce gouvernement ».

Le syndicat dénonce également la multiplication des négociations en vue de nouveaux accords commerciaux. « La priorité est donnée systématiquement aux intérêts commerciaux en dépit des enjeux majeurs actuels ».

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Hors Série - Eau et Irrigation - réponses à ceux qui veulent couper les vannes

Dans la même rubrique

Nos dernières vidéos

Sélectionné pour vous

Guide de l'installation des jeunes agriculteurs - 6ème édition

35€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

La famine vaincue ?

19€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Manager une entreprise agricole durable

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER