Evoqué en novembre 2019 lors de la visite du président Macron en Chine, l’accord entre la Chine et l’Union européenne sur la protection des indications géographiques vient d’être signé ce lundi 14 septembre. Depuis 2012, seules 10 indications géographiques de part et d’autre étaient protégées. L’objectif est cette fois-ci plus ambitieux.

À lire aussi : Un accord avec la Chine sur les indications géographiques (05/11/2019)

Un accord bilatéral

Dans un communiqué du 14 septembre 2020, la Commission européenne explique que cet accord « devrait se traduire par des avantages commerciaux réciproques et faire découvrir aux consommateurs des deux parties des produits garantis et de qualité ».

Cet accord a pour objectif de protéger 100 indications géographiques chinoises dans les pays de l’Union européenne et 100 indications géographiques européennes en Chine. Parmi elles, figurent 25 produits français, essentiellement des vins, des spiritueux et des fromages.

De nouvelles indications géographiques protégées

L’accord sera officiellement adopté par le Conseil, après signature et approbation par le Parlement européen. Son entrée en vigueur est prévue pour la fin de 2021. Son champ d’application devrait s’élargir à 175 indications géographiques supplémentaires, de part et d’autre, d’ici à 2025.

Alessandra Gambarini