Ce lundi 3 mai 2021 au matin, « l’indicateur national de température minimale » affichait une valeur de 2,6°C. C’est ce qu’indique Météo-France dans ses prévisions. Ce niveau n’a « jamais été atteint au début de mai qu’à une seule reprise depuis 40 ans ».

Retrouvez votre météo locale sur Lafranceagricole.fr

4 jours de gel consécutifs

Dans plusieurs régions françaises des températures en dessous des –2°C ont été enregistrées, et des records ont été battus. Il faisait :

  • –4,0°C à Auberive (Haute-Marne), battant les –3.3°C du 15 mai 1995 ;
  • –2,8°C à Romorantin (Loir-et-Cher) ;
  • –2,7°C à Reims ;
  • –2,4°C à Fontainebleau (Seine-et-Marne) ;
  • –4,3°C à Charleville-Mézières (Ardennes), à un dixième du record mensuel du 18 mai 1991.

Cette dernière température est « d’autant plus remarquable qu’il s’agit pour cette station de la quatrième journée de gel consécutive, une série aussi tardive au printemps n’ayant jamais été mesurée là-bas depuis l’ouverture de la station en 1990 ».

La douceur est en route

Plus globalement, en France, « un tiers des stations météo ont enregistré une gelée ce matin », le 3 mai 2021. Toutefois, le temps devrait s’adoucir dans les prochains jours avec « le retour d’une perturbation océanique la nuit prochaine par le nord du pays ».

Il sera sans doute encore possible d’observer « quelques petites gelées au nord dans la suite de la semaine, l’air froid restant positionné sur les îles Britanniques jusqu’à la fin de la semaine ».

Marie-Astrid Batut