Après un premier épisode de gel survenu la semaine dernière, dans la nuit du 20 au 21 avril, qui avait déjà fait des dégâts dans certaines parcelles, « le gel a durement frappé l’ensemble des appellations du bordelais » dans la nuit de mercredi à jeudi, a indiqué l’interprofession dans un communiqué. Le vignoble bordelais compte au total 65 appellations sur quelque 111 000 hectares.

« C’est un épisode de gel sévère, toutes les zones sont touchées. On a des taux allant de 20 %, selon certaines propriétés, à 90-100 % dans les zones les plus exposées », a expliqué le président du CIVB, Allan Sichel. « Mais il est trop tôt pour une évaluation exhaustive et précise. On s’attendait pour cette nuit (mercredi à jeudi, ndlr) à avoir des températures négatives de l’ordre de –1°C mais c’est descendu à –3 et –4°C dans certaines zones », a-t-il ajouté.

Selon le CIVB, les dégâts seront évalués au fil des jours et après le nouvel épisode de gel attendu dans la nuit du jeudi à vendredi. « A ce stade, on peut déjà dire que le volume global de la récolte de 2017 sera impacté », prévient l’interprofession.

AFP