La FNPF (Fédération nationale des producteurs de fruits) dénonce, dans un communiqué du 9 novembre 2011, « l'attitude de certains acteurs de la distribution qui mettent en avant les intérêts du produit français et surfent sur la vague du nécessaire soutien aux producteurs, tout en réalisant des opérations de promotion à des prix indécents ».

« Une pomme française ne peut partir des stations à moins de 0,80 €/kg pour les plateaux et 1,20 € le sac de 2 kg pour les principales variétés. Au stade du détail, une pomme ne peut être proposée à des prix inférieurs à ceux-là », estime la FNPF. Elle indique qu'en dessous le producteur n'est pas rémunéré pour son travail et son savoir-faire.

La fédération demande « à l'ensemble des opérateurs de la filière, depuis la mise sur le marché jusqu'au stade du détail, de promouvoir le fruit français en le respectant et en respectant le producteur qui en est à l'origine. Nos fruits ne peuvent être simplement considérés comme des produits d'appel », relève la FNPF.

F.M.