Le marché de la pêche « s'améliore progressivement en fin de campagne », a indiqué lundi le ministère de l'Agriculture. Au 31 août, le chiffre d'affaires à la production recule néanmoins de 10 % sur un an.

Au 1er septembre, la production de pêches, nectarines, brugnons et pavies en 2014 est estimée à 247.000 tonnes. Ce niveau de production serait supérieur à celui de l'an dernier de 6 %, mais inférieur à la moyenne 2009-2013 de 15 % compte tenu de la baisse de 14 % des surfaces sur cette période, souligne le ministère de l'Agriculture dans une nouvelle publication Agreste.

Au mois d'août 2014, l'indice des prix à la production est inférieur de 4 % à la moyenne quinquennale. Sur l'ensemble de la campagne jusqu'au 31 août, l'indice de chiffre d'affaires national de 2014 est inférieur de 10 % comparé à celui de 2013 et de 13 % comparé à la moyenne quinquennale.

La récolte européenne de pêches devrait être supérieure de 11 % à celle de 2013 et de 8 % comparée à la moyenne 2008-2012. La production grecque pourrait bondir de 42 % sur un an, après une récolte précédente affectée par des incidents climatiques. L'Espagne verrait aussi une amélioration de sa production sur un an (+15 %), dépassant le niveau moyen 2008-2012 de 36 %.

A télécharger :